Salon des Seniors

LJ

Loic JOSSERAN

UFR Simone Veil-Santé, Université de Versailles St Quentin en Yvelines; Inserm, Assistance Publique des Hôpitaux de Paris

Professeur de Santé Publique

Description

L'Impact de la consommation de tabac chez les plus de 65 ans et les bénéfices du sevrage sont méconnus. Cette méconnaissance affecte aussi bien les professionnels de santé, que la population concernée et plus largement la population générale. Pourtant il s'agit d'une question qui doit être abordée car le plus souvent les idées reçues conduisent à la poursuite de consommation de tabac des plus âgées. Le premier mythe à combattre est la difficulté supposée du tabagisme passé 65 ans. Il n'en est rien. Il n'est pas plus difficile de s'arrêter de fumer à 70 ans qu'à 20 ans ! Les bénéfices existent aussi quelque soit l'âge. Il est certain qu'en arrêtant de fumer après 65 ans le gain en espérance de vie ne sera pas très important. En revanche, il y aura un vrai gain en qualité de vie (meilleure fonction respiratoire, retour du goût et de l'odorat...). Autre élément très positif, les suites opératoires qui sont beaucoup plus simples chez les non fumeurs que les fumeurs (moins d'infections et meilleure cicatrisation par exemple). Enfin il existe des bénéfices indirects comme l'impact positif sur ses enfants, petits enfants qui peuvent eux-mêmes aussi arrêter de fumer ou encore la préservation de l'environnement pour les générations à venir. Fumer n'est ainsi pas un dernier plaisir et le sevrage tabac chez les séniors ne relève pas d'une forme de privation mais de l'assurance de vivre libre et en meilleure santé ses dernières années.

Ses sessions

Retrouvez la liste de toutes les sessions présentées par ce speaker pour ne manquer aucune de ses interventions.
Chargement